Alors qu’Emmanuel Macron avait promis en lançant En Marche de “faire de la politique autrement”, de nombreux “marcheurs” estiment que la promesse n’est pas tenue et font état d’un manque de démocratie dans le fonctionnement interne du parti.