Dans une circulaire dévoilée mardi, le Premier ministre, Édouard Philippe, demande à ses ministres de bannir l’écriture inclusive des textes officiels. Cette règle controversée remet en cause la règle d’accord de la langue française, jugée sexiste.