Une étude réalisée dans l’Iowa et la Caroline du Nord, aux États-Unis, et portant sur une vingtaine d’années n’a pas trouvé de lien significatif entre l’utilisation du glyphosate et le risque de cancer. Seul le risque de leucémie aiguë myéloïde augmenterait nettement chez les gros utilisateurs…