Le Front national et sa présidente Marine Le Pen ont accusé mercredi le groupe Société Générale de discrimination après la clôture de plusieurs comptes du parti. La banque a, de son côté, défendu une décision de nature “exclusivement bancaire”.