À l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, samedi, Emmanuel Macron a annoncé la création prochaine d’un “délit d’outrage sexiste” punissant le harcèlement de rue.