Des vaisseaux lésés ou obstrués sont à l’origine de nombreuses maladies cardiovasculaires. Pouvoir intervenir, en remplaçant ou en réparant ces vaisseaux, permettrait de sauver beaucoup de vies. Si des prothèses vasculaires sont désormais implantées en routine chez certains patients, les médecins restent encore démunis lorsqu’il s’agit de remplacer des vaisseaux de petit diamètre. Les chercheurs tentent de pallier ce manque en creusant différentes pistes.

adminw
lun, 08/14/2017 – 15:13