Par rapport aux personnes mariées, celles qui ne se sont jamais mariées auraient 42 % de risque en plus de souffrir de démence. D’après cette étude portant sur plus de 800.000 personnes, les veufs et veuves seraient aussi plus à risque.