Trois cadres de Lafarge ont été mis en examen vendredi pour “financement d’une entreprise terroriste” et “mise en danger de la vie d’autrui” dans le cadre de l’enquête sur les activités d’une cimenterie en Syrie, a-t-on appris de source judiciaire.