À un an de la date butoir du référendum d’auto‐détermination, le Premier ministre français est en visite en Nouvelle-Calédonie. Objectif : lancer les chantiers toujours en suspens pour organiser la consultation.