Fidèle à sa politique de réduction des dépenses, la France se sépare chaque année un peu plus de ses biens immobiliers à l’étranger. Un trésor patrimonial estimé à 5 milliards d’euros.