Le laboratoire Merck a affirmé qu’il ne prévoyait pas de distribuer l’ancienne formule du Levothyrox en France au-delà de 2018. Le médicament sera remplacé dans les autres pays européens. Cette annonce a provoqué la colère des associations de patients.