La notion de “pays tiers sûr” va être retirée du projet de loi sur l’immigration. Les associations sont opposées à cette mention qui devait permettre à la France de renvoyer un migrant candidat à l’asile vers un pays de transit.