La quasi-totalité des membres du Conseil national du numérique ont démissionné mardi en protestation contre le gouvernement qui contestait la composition d’une instance et notamment la présence de l’essayiste Rokhaya Diallo.