Le général Philippe Rondot, qui a mené une longue et discrète carrière dans les services secrets avant d’être propulsé en 2009 sur le devant de la scène par l’affaire Clearstream, est décédé cette semaine, à 81 ans.