Après dix mois de captivité en Syrie, les quatre journalistes français libérés samedi ont atterri dimanche matin sur la base militaire d’Évreux (Eure) avant d’être transférés puis accueillis à celle de Villacoublay (Yvelines).