Dans le rap français, les clashs dépassaient rarement les mots. Mais la tendance est désormais aux affrontements physiques, notamment chez Booba et Rohff. Une dérive que dénoncent Bertrand Dicale et Olivier Cachin, deux spécialistes du rap.