Un « mini-cerveau » dans la moelle épinière aiderait à maintenir le sens de l’équilibre d’une personne lorsqu’elle marche sur des surfaces glissantes. Les neurones RORα de la moelle épinière combineraient différentes informations en provenance des récepteurs sensoriels et du cerveau pour…