Après le scandale sexuel d’Oxfam, plusieurs ONG ont indiqué avoir été confrontées à des dérives. Rony Brauman, ancien président de MSF, reconnaît l’existence de comportements à risques mais appelle à ne pas réduire le travail des ONG à ces abus.