100.000 volontaires de la cohorte NutriNet-Santé ont répondu à des questionnaires alimentaires. Le suivi sur huit années montre qu’en augmentant de 10 % la part des aliments ultra-transformés dans son régime, on accroît aussi d’au moins 10 % son risque de cancer.