Le Conseil d’État a débouté la demande des associations de suspendre la circulaire Collomb, très critiquée pour ses méthodes de recensement des migrants. Toutefois, les Sages ont restreint l’interprétation du texte.