Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé des retards importants sur certains tronçons du futur métro du Grand Paris, même s’il a assuré que l’ensemble serait achevé comme prévu en 2030, tout en demandant que le coût global soit réduit.