Le tribunal administratif de Nice a donné tort au préfet des Alpes-Maritimes et suspendu vendredi le refus d’entrée en France de 19 mineurs africains non accompagnés. Leur renvoi en Italie était contesté par 23 associations ou églises.