La juge d’instruction en charge de l’enquête sur le meurtre de Sarah Halimi, survenu à Paris en avril 2017, a retenu le caractère antisémite du crime. Une demande de longue date de la part du parquet et des parties civiles.