Le chef de la diplomatie française a déploré à demi-mot, lundi, l’intransigeance des Iraniens sur leur programme balistique et leur rôle dans les conflits régionaux en soulignant qu’il restait “encore beaucoup de travail à faire”.