Lors du dîner du Crif, Emmanuel Macron s’est engagé, mercredi, à combattre l’antisémitisme et à renforcer les liens avec Israël. Il a cependant ouvertement critiqué la décision de “son ami” Donald Trump sur le statut de Jérusalem.