Les barrages et la grève générale sont finalement maintenus à Mayotte, mercredi, alors qu’une sortie de crise se dessinait mardi soir. De nouvelles revendications des Mahorais et une erreur de communication du gouvernement ont tendu les échanges.