La justice française a délivré fin décembre un mandat d’arrêt visant la sœur du prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, dans le cadre d’une enquête sur une agression présumée commise par un garde du corps, a-t-on appris jeudi.