En pleine crise sociale, les électeurs de Mayotte sont appelés à voter, dimanche, pour l’élection législative partielle visant à pourvoir le siège laissé vacant par l’annulation du scrutin de juin 2017.