Les microhémorragies cérébrales, fréquemment retrouvées chez les personnes atteintes de démence et notamment de maladie d’Alzheimer, pourraient bien jouer un rôle dans la survenue de ces dernières. Une équipe de recherche lilloise progresse dans l’exploration de ce possible lien grâce à un nouveau modèle animal.

mstimpfling
jeu, 03/08/2018 – 10:09