L’équipe de recherche dirigée par Stéphane Martin* vient d’identifier le rôle de la molécule SUMO dans les processus de maturation des neurones. Associée à d’autres éléments cellulaires, cette molécule, intervient dans la régulation de la quantité et la qualité des connections neuronales. L’altération de ce processus pourrait être à l’origine de maladies du neurodéveloppement, comme le syndrome de l’X fragile, conduisant à des déficiences intellectuelles et à l’autisme.

mstimpfling
jeu, 03/08/2018 – 10:20