Alors que l’enquête se concentre sur l’entourage de Radouane Lakdim, des “notes faisant allusion à l’organisation État islamique” ont été retrouvées au domicile de l’assaillant.