Le procureur de la République François Molins a donné, lundi, une conférence de presse pour faire le point sur l’enquête sur les attaques de Carcassonne et Trèbes. Il a notamment affirmé que le terroriste était toujours sous surveillance en mars.