À peine trois jours après les attentats de Carcassonne et Trèbes, Laurent Wauquiez et Marine Le Pen sont montés au créneau, accusant Emmanuel Macron de naïveté et d’inertie face au terrorisme islamiste.