Le Premier ministre a vivement réagi, mardi à l’Assemblée nationale, aux critiques émises par Laurent Wauquiez (Les Républicains) et Marine Le Pen (Front national) sur la supposée “naïveté” du gouvernement face au terrorisme.