Édouard Philippe a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi “un compromis” sur la formulation de la question qui sera posée lors du référendum d’indépendance en Nouvelle-Calédonie, au terme d’une réunion marathon avec les élus calédoniens.