Le destin de Mireille Knoll, sauvagement assassinée parce qu’elle était juive, selon la justice française et Emmanuel Macron, a ému l’opinion. Cette dame douce de 85 ans, profondément marquée par la guerre, menait une vie modeste à Paris.