Le déplacement des cellules métastasiques dans la circulation, leur adhésion à la paroi des vaisseaux et leur sortie vers de nouveaux tissus sont intimement liés à la force du débit sanguin. Des chercheurs Inserm viennent de décrire ces liens grâce à un travail effectué in vivo sur deux modèles animaux (poisson-zèbre et souris), et confirmé chez l’humain.

ggallais
jeu, 04/05/2018 – 12:55