Les barrages qui paralysaient l’île de Mayotte, en proie à une vaste contestation sociale depuis près de deux mois, sont levés depuis lundi. Le département le plus pauvre de France attend aujourd’hui des mesures concrètes, présentées fin avril.