Une partie des employés du Super U de Trèbes, dans l’Aude, visé le 23 mars par un attentat qui a fait quatre morts, ont repris jeudi le chemin du travail. Un suivi psychologique a été mis en place.