Le tribunal correctionnel de Paris a condamné vendredi quatre hommes à des peines allant jusqu’à sept ans d’emprisonnement, à l’issue du premier procès de la filière jihadiste dite de Lunel. Un cinquième homme a été relaxé.