L’Assemblée a adopté, mardi, en première lecture, par 454 voix contre 80, le projet de transformation de la SNCF dont les termes ont provoqué une grève des cheminots. Il s’agit d’un vote solennel, le processus parlementaire ne fait que commencer.