WikiLeaks publie 1,7 million de documents diplomatiques américains de 1973 à 1976. Plusieurs d’entre eux permettent de mieux comprendre ce que les États-Unis pensaient de deux futurs présidents français : François Mitterrand et Jacques Chirac.