La situation n’est toujours pas débloquée à Notre-Dame-des-Landes, après deux heures de discussion entre autorités gouvernementales et les occupants de la zone à défendre. Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, parle de “gâchis”.