Des médecins américains ont annoncé avoir réalisé la première greffe de pénis et de scrotum au monde sur un soldat victime d’une grave blessure. Mais les testicules, contenant les cellules germinales, n’ont pas été greffés pour des questions d’éthique.