Alors qu’Emmanuel Macron a mené campagne au centre pour se rallier des déçus des deux bords, c’est à droite qu’il gouverne depuis son élection à la présidence de la République, quitte à renier certaines promesses électorales.