Après 40 ans de prison, Michel Cardon est libre. La justice a admis avoir “oublié” ce détenu condamné à perpétuité en 1979 pour un meurtre commis deux ans plus tôt. Selon son avocat, il aurait pu réclamer une liberté conditionnelle depuis 20 ans.