Réfugié politique en France et ancien cadre présumé du groupe Etat islamique, un Irakien a été arrêté et inculpé en mars à Paris, soupçonné notamment d’avoir participé à un massacre dans son pays pour le compte de l’organisation jihadiste.