L’utilisation de l’édition génomique à des fins thérapeutiques augmenterait le risque de cancer. C’est ce que suggèrent deux études, relançant le débat sur la sécurité des ciseaux génétiques CRISPR-Cas9.