Des études menées dans différents pays développés semblent toutes vouloir arriver à la même conclusion : nos enfants sont moins intelligents que nous. Ou du moins, les résultats de leurs tests de QI sont inférieurs aux nôtres. Une équipe norvégienne avance son explication.