Le procès des auteurs présumés de l’agression d’un couple dans leur appartement à Créteil en 2014 a ouvert mardi devant les assises du Val-de-Marne. La qualification antisémite a été retenue pour le cambriolage et le viol.